Craquer ses doigts est mauvais pour la santé…ou pas?

Vous le faites pour tuer le temps, ou parce que cela vous détend. Craquer ses doigts est un loisir qui ne manque pas de faire réagir autour de vous. Vos parents, vos proches vous le répètent inlassablement : « Ne fais pas ça, tu auras de l’arthrose (ou arthrite) quand tu seras plus vieux! ».
Cette légende s’est tellement popularisée que beaucoup de gens sont persuadés que faire craquer ses doigts va forcément faire souffrir vos articulations un jour où l’autre.

…Ou pas !

C’est une idée reçue qui commence par ailleurs a être assez connue. Si vous ne le saviez pas, sachez que vous ne craignez rien !

Faire craquer ses doigts ne provoquent ni arthrose, ni arthrtie
Il n’y a aucun risque à faire craquer ses doigts

Ce craquement entendu n’est pas dû à vos os, il s’agit du liquide synovial qui se trouve entre chaque articulation. Selon le professeur Pascal Richette, membre de la Société française de rhumatologie et spécialiste de l’arthrose : « Vous modifiez la pression dans les articulations en tirant dessus, vous créez ainsi un appel d’air, une petite bulle, et c’est cette modification des propriétés gazeuses qui s’entend et génère le bruit. » Il n’y a donc aucun danger, et ni l’arthrose, ni l’arthrite ne peuvent être provoqués.

Un homme a fait craquer ses doigts sur des décennies!
Donald Unger a fait craqué sa main gauche pendant 50 ans... elle n'a rien
deux mains identiques et en bonne santé

Un cas est venu confirmé cette affirmation et a été rendu célèbre en 2009, lorsque Donald Unger a reçu un IgNobel, prix couronnant les champions de science improbable. Né à la fin des années 1920, cet allergologue californien a reçu cette récompense pour avoir fait craquer les doigts de sa main gauche deux fois par jour pendant plus de… 50 ans !

Pendant cette période « les articulations de la main gauche ont craqué au moins 36 500 fois, pendant que celles de la droite n’ont craqué que rarement et de manière spontanée. A la fin des cinquante années, ses mains ont été comparées pour juger de la présence ou non d’arthrite. » Les résultats sont formels, il n’y a aucune différence entre les deux mains, ni aucune maladie. La seule problématique pour la santé concerne finalement l’audition de vos voisins…