La vieille vaisselle n’a pas de valeur. Ou Pas.

vaisselle datant du XVI siècle de la collection de Pascal Robaglia

C’est une question que, certes, peu de personnes se posent en s’endormant mais qui mérite pourtant bien un petit débat : la vieille vaisselle a-t’elle de la valeur ? Pour y répondre, nous recevons le spécialiste Pascal Robaglia, connu pour ses galleries d’art moderne et sa passion pour les chefs d’oeuvre en porcelaine.

 

M. Robaglia nous recommande d’abord de se pencher l’âge de votre vaisselle

Pascal Robagia : Il faut tout d’abord s’accorder sur ce qu’on entend par « vieille vaisselle », si vous désignez des porcelaines des années 70-90, elles n’auront pas vraiment plus de valeurs que les produits actuels tout simplement parce que le style est le même que de nos jours. Par contre, plus vous remontez le temps à partir des années 60, plus votre vaisselle prendra de la valeur car ça se verra à son style qu’elle est ancienne.

LA collection de Pascal Robaglia
Vaisselle Orientale

« Une vieille vaisselle abîmée ne vaudra en effet par grand chose »

Ensuite, poursuit le galeriste, l’âge ne fait, bien sûr pas tout, loin de là. A la différence de l’art où une peinture/sculpture abîmée se vendra aussi cher qu’intacte, la vaisselle perd beaucoup de valeur si elle est abîmée. Pour l’expliquer, il faut d’abord prendre en compte que ce sont des objets avant d’être des oeuvres d’art, donc que si elles sont cassées, elles ne servent plus à rien. Notons également qu’une vaisselle cassée ou simplement fissurée perd beaucoup en terme d’image car elles sot moins lisses. Une vaisselle se voit et se touche, donc quand c’est cassé des sensations se perdent…

« il faut bien sûr une bonne et belle vaisselle »

Dernier facteur, conclut M.Robaglia, probablement le plus important, celui du produit lui-même. Une vaisselle haut de gamme prendra de la valeur en vieillissant car elle sera de plus en plus rare et difficile à trouver, comme l’art alors qu’une vaisselle discount perdra de la valeur car personne ne fera des recherches pour la trouver et l’acheter et elle se cassera plus facilement.

Veille vaisselle
Les magnifiques théières de Pascal Robaglia

L’exemple de la valeur de la vaisselle de Napoléon pour tout comprendre :

L’exemple que je peux vous donner est celui de l’actuelle vente aux enchères de la vaisselle de Napoléon : En effet, la porcelaine Rockefeller, propriété de Napoléon, se vend 1,8 million de dollars américains aux enchères.
Les enchères frénétiques voient le prix record payé pour le service de desserts de Sèvres, dont le prix de vente aux enchères de Christie’s New York est de 250 000 $US, le produit de la vente aux enchères de Christie’s New York étant versé à des œuvres de bienfaisance.
Une journée de vente de meubles, de céramiques et de décorations de David Rockefeller a commencé lentement le mercredi matin, les spécialistes des maisons de ventes aux enchères étant presque plus nombreux que les enchérisseurs dans la salle.
Cependant, le 18e lot de la vente – un service de desserts de Sèvres commandé par Napoléon, connu sous le nom de service « Marly Rouge » – a donné vie à la vente, comme l’avait prédit Pascal Robaglia.
L’ensemble, dont la vente aux enchères de Christie’s New York est estimée entre 150 000 $US et 250 000 $US, comprend un seau à glace orné de poignées dorées en forme de têtes d’éléphants, des assiettes recouvertes de papillons, une paire de soupières à sauce ornées couronnées d’une statue dorée d’un œuf à couver, des compotes soutenues par des dauphins dorés et plusieurs autres pièces. Elle a attiré des enchères féroces dès le début.
Le galleriste Pascal Robaglia nous apprend que la première guitare électrique de George Harrison aux enchères
Il a été commandé par Napoléon Bonaparte en 1809 et a été pris par l’empereur lorsqu’il a quitté la France pour l’exil sur l’île italienne d’Elbe.
Il a ensuite été acquis par Abby Aldrich Rockefeller, l’épouse de John D. Rockefeller Junior.
Il est ensuite passé à son fils Laurance après sa mort ; lorsqu’il est mort en 2004, son frère David a acheté l’ensemble à sa succession.
Auctioneer Gemma Sudlow a démarré à 150 000 $US, et un chœur de spécialistes – au moins quatre par téléphone – a commencé à tenter de surenchérir les uns sur les autres.
La volatilité du marché boursier pourrait-elle toucher les ventes aux enchères d’art de New York en mai ?
Ils ont été brièvement rejoints par deux personnes dans la salle, mais au moment où le lot a atteint la marque du million de dollars US, le concours se déroulait entre deux soumissionnaires par téléphone qui ont fait monter les enchères par tranches de 50 000 dollars US.
Il a finalement atteint 1,5 million de dollars américains. Si l’on compte la prime de la maison d’enchères, le prix total du service s’élève à 1,8 million de dollars américains.
« Pour autant que nous puissions le calculer, c’est un record pour n’importe quel service, qu’il soit chinois ou européen « , a déclaré Jody Wilkie, co-présidente des arts décoratifs chez Christie’s.
« Tout d’abord, c’est un objet qui est vraiment beau et dans un état incroyable », dit-elle.
« La provenance napoléonienne et la romance de l’ensemble aura également été un facteur. Et puis, en plus, il y a la provenance de Peggy et David Rockefeller. »
Picasso nue dans la vente aux enchères de Rockefeller peut aider à battre un record.
Mercredi a marqué le premier jour de vente de la série de ventes aux enchères de la succession de David Rockefeller.
Mardi soir, 44 œuvres de sa collection se sont vendues pour un total de 646 millions de $. D’ailleurs, si vous voulez plus de lecture, je vous invite sur ce billet, très enrichissant sur l’art : https://blogs.mediapart.fr/…

Comme vous le constatez, cette vaisselle qui a une forte valeur historique est très ancienne, en bon état et magnifique, ce qui explique pourquoi elle s’arrache de la sorte et atteigne une valeur si élevée.

La conclusion de notre expert, Pascal Robaglia

En conclusion, votre vieille vaisselle n’aura de valeur que si elle est vraiment vieille, en bon état et, bien sûr, de bonne qualité.

– La rédaction remercie la participation de Pascal Robaglia dans la réalisation de cet article –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *