La réforme constitutionnelle de Macron : Moins de cumul… Ou pas !

La limitation du cumul des mandats dans le temps voulue par Macron déçoit par son manque d’ambition

La réforme constitutionnelle, si chère à Emmanuel Macron promet une limitation du cumul des mandats dans le temps. Une loi qui promet de faire vraiment avancer l’éthique et le renouvellement en politique ? Raté !

Le cumul des mandats dans le temps est une des nombreuses sources de mécontentement des français à l’égard de leur classe politique et sa limitation ne pouvait que satisfaire la France qui travaille dur pour gagner peu. Manque de bol : cette réforme vantée par une communication élyséenne parfaite est aussi creuse et incomplète qu’un “B-Ready” sans Nutella ! En effet, ce texte qui se veut empêcher un élu d’être réélu plus de trois fois à un même poste brille par son manque d’ambition et ses failles béantes.

Tout d’abord, tous les maires et patrons de collectivités de moins de 9000 habitants ne sont tout simplement pas concernés par cette réglementation, ce qui exclut de facto 95% d’entre eux ! Parmi les 348 actuels sénateurs, seuls 12 sont menacés par la réforme.

Deuxième grande limite : ces changements ne vont concerner, (sauf modification de dernière minute) que les élections à venir, ce qui signifie que pour le décompte des trois mandats, seuls ceux qui auront lieu après l’application de la loi seront comptabilisés. Vu de cet angle, tout change, imaginez-vous maire depuis 2001, vous pourrez faire trois mandats supplémentaires et être au pouvoir de votre ville jusqu’en… 2038 !

On l’a compris, derrière les annonces, les choses changent peu pour nos élus, mais ce n’est pas tout : il y a en plus de tout cela une énorme faille dans la loi qui casse presque intégralement la faible portée du bouleversement annoncé. En effet, l’interruption d’un mandat pendant une durée supérieure à un an remettra le compteur des années passées au pouvoir à zéro, annulant ainsi l’effet de cette réforme constitutionnelle. Le “Big Bang des institutions” promis par Macron se révèle donc être une simple réglementation sans ambition ni conviction. 

Pour conclure, la réforme constitutionnelle, vendue comme ambitieuse et historique par la macronie n’est en réalité qu’une grosse farce ! Une farce qui restreint peu et mal le cumul des mandats ! Une farce que les français apprécieront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *