La bulle informationnelle fausse notre accès à la réalité. Ou pas !

Bulles informationnelles et enfermement intellectuel

De nombreux chercheurs affirment que dès lors que les réseaux sociaux filtrent nos informations perçues en fonction de nos affinités et nos amis, ils nous cacheraient les informations que nous n’aimons pas, auxquelles nous ne sommes pas sensibles, pour nous enfermer dans une sorte de bulle de l’information. En effet, certaines des informations visibles sur des réseaux d’informations tels que Twitter et Facebook, ont été sélectionnées par des algorithmes, en utilisant des données collectées par les plateformes, sur la base de notre utilisation passée, ainsi que des données que nous communiquons volontairement aux plateformes. 

Une bulle informationnelle conduit vers un état d’isolement intellectuel ou idéologique qui peut résulter d’algorithmes, ces derniers nous fournissant uniquement des informations avec lesquelles nous sommes d’accord, et ce sur la base de notre comportement passé et de l’historique de nos recherches. Mais la recherche universitaire sur le sujet montre un tout autre visage des bulles informationnelles, que nous détaillerons ici dans une seconde partie.

Si ces fameuses bulles peuvent faire penser aux chambres d’écho, il est important de faire la distinction entre les deux. Une chambre d’écho est le résultat d’une surexposition à des informations que nous aimons ou avec lesquelles nous sommes d’accord, ce qui peut fausser notre perception de la réalité. Les bulles informationnelles décrivent quant à elles une situation où les informations que nous n’aimons pas ou avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord sont automatiquement filtrées, et nous sont cachées, ce qui peut avoir un effet de restriction sur nos connaissances et notre culture personnelle. 

Des études démontrent le contraire…

Nous en sommes alors à distinguer la personnalisation auto-sélectionnée de la personnalisation présélectionnée. La personnalisation auto-sélectionnée désigne les choix que les individus font, comme lorsqu’ils décident quelles chaînes de télévision regarder et quelles chaînes éviter. On parle alors d’exposition sélective. La personnalisation présélectionnée est la personnalisation imposée aux individus, parfois par des algorithmes, parfois à leur insu. Cela est directement lié à l’idée de bulles de filtre.

Une étude a examiné la manière dont les gens sélectionnent eux-mêmes les informations en ligne par rapport à leur sélection hors ligne. Lorsque les gens sont hors ligne, ils s’en tiennent à quelques-unes de leurs sources d’information préférées. Ils creusent en profondeur dans ces sources d’information et ont tendance à ne pas s’en écarter. En ligne, c’est un peu différent. Les internautes répartissent leur consommation d’informations sur de nombreux sites différents.

Il faut aussi garder à l’esprit que les nouvelles en ligne sont souvent gratuites, de sorte que les gens peuvent échantillonner des informations de différentes sources. Il est de plus établi que la personnalisation auto-sélectionnée est plus importante hors ligne qu’en ligne.

Une étude portée sur les bulles informationnelles a comparé les résultats de recherche via les moteurs de recherche de personnes républicaines et démocrates aux États-Unis. Les résultats obtenus lorsqu’elles recherchaient des sujets politiques étaient plus ou moins les mêmes. Il n’y a donc aucune preuve que les personnes ayant des opinions différentes obtiennent des résultats de recherche différents. 

Il semble alors important de relativiser cette notion de bulle informationnelle. Mettre l’accent sur ces bulles informationnelles pourrait nous empêcher de faire face correctement aux causes profondes de la division à la fois dans la politique et dans la société. C’est pourquoi il est essentiel d’avoir conscience de l’ensemble des facteurs, potentiellement plus importants que les billes filtrantes, étant à l’origine des problèmes auxquels nous sommes confrontés.

Reprendre ses études après 40, il faut oublier : Ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *